Quels sont les avantages d’un bâtiment certifié minergie ?

bâtiment certifié minergie

Publié le : 05 octobre 20234 mins de lecture

Le standard Minergie est destiné aux maîtres d’ouvrage pour lesquels l’efficacité énergétique, le confort et la protection de l’environnement revêtent une importance élevée. Cet article présente les avantages qu’un bâtiment avec une telle certification peut fournir.

Équipement en panneaux solaires et isolation thermique

Un bâtiment certifié Minergie prévoit plusieurs aménagements. Il dispose notamment de panneaux photovoltaïques afin de capter l’énergie solaire. Ceux-ci occupent au minimum la moitié de la surface du toit lorsqu’il s’agit d’une rénovation. Les lucarnes et les fenêtres de toit peuvent grandement en profiter. Il est également possible de penser aux éoliennes comme alternative. Dans ce cas, celles-ci sont incorporées au bâtiment.

Le standard prévoit aussi l’isolation des façades. Cette opération vise à limiter les déperditions thermiques. De même, on peut s’attendre à atteindre une certaine indépendance durant plusieurs décennies en y ayant recours. Pendant l’été, cela permet d’augmenter la protection contre la chaleur et la prolifération des moisissures. En effet, la couche d’isolation empêche l’air de pénétrer dans la structure. Toutefois, il n’est pas nécessaire de faire isoler l’ensemble des façades lors d’une rénovation avec ce standard.

Protection contre la chaleur et dispositif de renouvellement d’air

Pour ce qui concerne la protection thermique estivale, les exigences sont nettement supérieures par rapport à la moyenne. Il en résulte un confort thermique de qualité plus élevé au sein du bâtiment.

Par ailleurs, il convient d’envisager un dispositif capable de renouveler l’air automatiquement en permanence. Ce type d’installation a pour objectif de faire profiter aux utilisateurs d’un air ambiant sain en continu. De cette manière, il est possible de réduire les substances nuisibles et le pollen à l’intérieur du bâtiment. Cela permet également d’évacuer l’humidité en excès et, par la même occasion, de protéger la structure du bâtiment. Si la récupération de la chaleur de l’air évacué est envisageable, il devient moins utile d’avoir recours au chauffage.

Pour une rénovation, il est souhaitable que les systèmes de ventilation n’exigent pas des travaux structurels trop importants. Les systèmes de distribution d’air compacts sont aussi à privilégier. On peut également songer à une ventilation basique. Dans ce cas, des portes ouvertes ou des déverseurs actifs servent à ventiler partiellement les chambres.

Le monitoring énergétique et la suppression des émissions de CO2

Si les travaux de rénovation concernent une surface de référence énergétique dépassant 1 000 mètres carrés, le bâtiment doit comporter un monitoring. Celui-ci a vocation à mesurer la consommation et la production d’énergie. Représentant le fondement du contrôle de l’exploitation, il veille à ce que l’on tire le meilleur parti du bâtiment. Il ne faut pas oublier non plus que la consommation dépend grandement des utilisateurs.

Lorsqu’un bâtiment adopte la norme Minergie pour la rénovation, les émissions de CO2 n’ont alors plus cours. En effet, celui-ci exclut en intégralité l’utilisation d’énergies fossiles pour son fonctionnement. Seuls la couverture des pointes de charge et couplage chaleur-force font exception.


Économie d’énergie : guide en ligne
Pourquoi réaliser des travaux de rénovation énergétique ?

Plan du site